Mariage heureux

Publié le par Spooky

Ce week-end j’avais un mariage du côté de Rouen, en Normandie, et c’était un peu épique. Avertissement : le chargement des photos risque d'être long, je vous conseille d'aller chercher (et boire) un café avant de revenir lire ma note.

 

 

 

Tout a commencé samedi. Réveil à 5h30, soit environ 2h30 trop tôt. Pourquoi ? Je n’en sais diablement rien. Autant essayer de comprendre comment mon cerveau fonctionne, ce qui est une gageure.

 

Bref, ça me laisse le temps de me préparer tranquillement, d’autant plus que j’attendais Marie, sympathique jeune fille que je devais accompagner au mariage. Après avoir récupéré celle-ci au pied du RER, nous partons tranquillement pour les lieux du mariage, mais surtout pour le gîte n°1, où ma passagère était hébergée, ainsi que 10 autres invités. Celui-ci se trouvait à 5 km du mariage. Pour ma part je devais être hébergé au gîte n°2, distant de 20 kilomètres. Je n’étais pas pressé d’y aller. Donc nous arrivons sur les lieux vers midi ; rencontre avec les autres invités, pour la plupart des amis communs des deux mariés et un cousin de la mariée. Ayant tous entre 20 et 30 ans. Nous allons déjeuner ensemble (à 10 ou 11 dans une brasserie à Pont-Audemer, charmante petite ville distante de 10 ou 15 km). Vous voyez d’ailleurs ci-contre la scène d’embarquement, vu que nous n’avions pas assez de place dans les voitures pour transporter tout le monde.

 

 

 

 

 

 

L’humeur est joyeuse…

 

 

 

 

 

 

Puis nous nous rendons à l’église à l’heure prévue du mariage. Voilà le marié « avant », très souriant… 

 

 

 

 

Pendant que certains d’entre nous chantent (pas moi, je chante faux), une étrange personne exécute des moulinets dans le fond.

 

 

 

 

L’ambiance est très studieuse (non c’est pas vrai).

 

 

 

 

La photo de l’échange des vœux étant complètement ratée, je vous offre celle des témoins signant les registres…

 

 

 

 

A la sortie de l’église, on lâche les pétales de rose (que certaines ont d’ailleurs mangés).

 

 

 

 

Un joli portrait des mariés, hélas un peu flou.

 

 

 

 

La mariée d’un peu plus près…

 

 

 

 

Reservoir Dogs

 

 

 

 

Ca ne vous rappelle rien ?

 

 

 

 

Ensuite rendez-vous  sur les lieux de la fête, la propriété des parents de la mariée :

 

 

 

 

…où l’on avait dressé des chapiteaux

 

 

 

 

Il y a des paparazzi aux fenêtres…

 

 

 

 

Le mariage, placé sous le signe de la BD, est graphiquement très réussi… Personnellement j’étais à la table De cape et de Crocs.

 

 

 

 

L’ambiance est bonne…

 

 

 

 

Les témoins ont fait une petite animation multimedia sympa…

 

 

 

 

Nous avons ensuite fait, entre fromage et dessert, un lâcher de Kong Ming Deng. Il s’agit d’une tradition chinoise, consistant à lâcher dans le ciel des cylindres en papier gonflés d’air chaud. Lesquels cylindres comportent des signes de vœux de prospérité et de bonheur. C’est un moment que j’ai trouvé magique pendant le mariage. Par contre la gendarmerie de l’Eure a dû recevoir pas mal d’appels de gens voyant des OVNI dans le ciel…

 

 

 

 

 

 

La séance photo va s’arrêter là, parce que la batterie de mon appareil est tombée à plat, et que je n’avais rien pour la recharger… Par contre je vais continuer à vous raconter, parce que ça vaut la peine. Après le dessert, ce fut la soirée dansante, où votre serviteur, malgré son grand âge, s’en est donné à cœur joie. Le marié a d’ailleurs reçu un Spooky entier sur le coin de la figure à un moment.

 

Je me suis aussi retrouvé sur les épaules de l’un des témoins.

 

La soirée est ainsi allée jusqu’à 3 ou 4 heures du matin. Et c’est là que ça commence à devenir épique. Comme je l’ai dit, je devais dormir au gîte n°2. Or la clé dudit gîte se trouvait entre les mains de H. et de B., l’un hébergé au gîte n°1, l’autre dans le même que moi. B. se souvenant parfaitement avoir mis les clés du gîte dans le vide-poches de la voiture de H. Nous nous dirigeons vers ladite voiture, mais impossible de retrouver les clés !

 

Peut-être H. l’a-t-il déposée au gîte n°1, puisqu’il y a passé un long moment la veille ? Nous partons donc en convoi (6 ou 7 voitures) vers le gîte n°1. Il fait nuit, il fait froid, il y a un brouillard à couper au couteau. Au gîte n°1, nous ne trouvons pas les clés. La tension monte quelque peu envers les pauvres H. et B., qui, un peu éméchés et fatigués, ne sortent pas de leurs convictions respectives. Peut-être alors la clé se trouve-t-elle sur la porte du gîte ? On ne sait jamais, ça s’est déjà vu… Laissant donc ceux qui doivent dormir au gîte n°1 (11 personnes) nous repartons avec 3 voitures à l’autre gîte. En cours de route l’une des voitures décide de changer d’avis, et décide de trouver un hôtel. Nous ne sommes donc plus que 5, J. et H. dans ma voiture, à moitié endormis, et un couple attendant un heureux évènement dans l’autre véhicule. Nous arrivons au gîte n°2 vers 5 heures du matin… Pas de clé sur la porte, pas de fenêtre laissée ouverte, aucune possibilité de rentrer sans rien casser donc. Pas trop chauds à l’idée de passer la nuit dans les voitures, nous décidons de revenir, dans un état proche de l’Ohio, au gîte n°1. Un gîte prévu, je le rappelle, pour 11 personnes. Nous nous retrouvons donc à 16, répartis sur les lits, les canapés, les fauteuils, et même par terre. Début de la nuit, 6 heures moins le quart. Officiellement, je n'avais pas dormi depuis 24 heures. Je me réveille comme une fleur à 9 heures. Tâchant de ne pas réveiller mes compagnons de chambre, je pars me doucher, m’habiller, et sur ma lancée, je décide de mettre un peu d’ordre dans ma voiture, un peu salie par tous ces sagouins. Cela intéresse beaucoup les vaches du champ voisin, avec lesquelles j’ai pu entretenir une discussion hautement philosophique. Mes camarades se réveillent un par un, progressivement. Puis vers 11h, on retrouve les clés du gîte… dans le sac de voyage de H. Devinez qui s’est fait tout petit ?

Après un brunch sympathique sur les lieux de la fête, nous avons fait un décrassage sous forme de partie de football à 6 contre 6, dont une fille :) En tous les cas ce fut un beau mariage, dont on se souviendra longtemps...

 

 

 

 

 

Publié dans Divers

Commenter cet article

Robert Plant 03/10/2007 17:58

Ouff, je ne suis pas en photo. C'est cool !Sinon moi j'ai bien dormi dans mon lit. :-)

pol 03/10/2007 16:12

Ca avait l'air tres sympa.... surtout le gite ;-)félicitations aux jeunes mariés !

Piehr et Cha 02/10/2007 14:51

Merci Spooky de nous avoir donné les premières photos du mariage.
Nous sommes ravis que tout le monde ait passé de bonnes journées et d'avoir été entouré par tous nos amis.
On refait la même fête pour les un an de mariage ? ;) lol

pierig 02/10/2007 13:37

Félicitations aux jeunes mariés !
Beau reportage photo . . . le lâcher de Kong Ming Deng est original !
Et pis qu’est-ce qu’elles doivent en voir de drôles de zouaves les "marguerites" qui fleurissent dans les prairies ! ;)