The Host

Publié le par Spooky

Entre deux parties endiablées de LOTRO, il  m'arrive d'avoir une vie sociale. Des fois je regarde des DVD sur ma télé !
Cette fois-ci je vais vous parler de The Host, un film  de monstre japonais sortie n début d'année. A l'époque, au cinéma, la bande-annonce qui tournait me semblait d'un ridicule achevé. cependant je me disais que si le film bénéficiait d'un peu de promo, c'est qu'il devait y avoir quelque chose à en retirer.
Plusieurs mois plus tard j'ai donc la possibilité de louer ce film.  Ca commence assez fort, avec une scène de panique/poursuite assez forte, en partie  visible dans ce teaser. En débutant cette note, j'avais commencé à écrire "film d'horreur coréen" ; mais non, il s'agit bien d'un genre à part, spécifique à la tradition asiatique, et d'où sont issus des mythes du 7ème art tels que Mothra et Godzilla. L'action se passe à Séoul, où passe le fleuve Hanh. Un jour où la jeunesse locale prend le soleil sur les berges, une étrange créature se balance sous un pont, plonge dans l'eau... Pour surgir sur la berge, au milieu des passants, afin d'en faire son quatre heures ! Comme je vous l'ai dit, il y a une assez impressionnante course-poursuite, qui est d'ailleurs le meilleur moment du film. Au cours de cette scène, une pré-adolescente, Hyun-seo, est enlevée à l'affection de son père, ses oncle et tante et son grand-père. Ceux-ci, avec des dizaines d'autres personnes, se retrouvent en quarantaine, car un virus semble s'être développé chez ceux qui ont approché la créature. Mais le père de l'adolescente reçoit un coup de fil lui confirmant qu'elle est encore vivante. En effet le monstre, sorte, de poisson capable de respirer et se mouvoir à l'air libre, emmène ses victimes dans un recoin des égoûts afin de se constituer un garde-manger. Hyun-seo ne peut s'échapper, mais elle tente de joindre ses proches. Dès lors son père et toute sa famille vont tout faire pour la retrouver.

Autant le dire, la plupart des comportements m'ont paru à la limite du ridicule. Les proches de Hyun-seo éprouvent tellement de chagrin qu'ils se tapent une énorme honte devant des centaines de personnes. Le père de l'adolescente, un peu simplet, se comporte presque comme un terminator en puissance. La tante, jolie championne de tir à l'arc, pense pouvoir arrêter la créature avec ses fines flèches. Le monstre doit approcher la tonne et les 10 mètres de longueur quand même. On aurait été dans un film américain, Will Smith aurait débarqué avec un F-15 pour éparpiller la grosse carpe, parce que Bruce Willis aurait été trop occupé avec des terroristes. Sans rire, dans une solution comme ça, n'importe quel gouvernement aurait mobilisé un ou deux chars, vous ne pensez pas ? Ah j'oubliais, la créature a -probablement- été créée à la suite de la déverse d'une grosse quantité de produits chimiques (surtout que c'est un produit inoffensif) par un médecin de la base américaine voisine. Outre la poursuite et 2-3 effets pas mal réalisés, l'autre réussite du film concerne la créature elle-même ; en effet elle est assez réaliste, s'incruste de façon impeccable dans son environnement. Son look est véritablement répugnant, à mi-chemin entre le Predator du film éponyme et certaines créatures lovecraftiennes. C'est malheureusement tout ce qu'il y a à sauver dans ce film. Mais je n'exclus pas que ma déception soit en partie dûe à ma méconnaissance de la société coréenne. Peut-être dans la vie réelle les gens sont-ils grimaçants, et qu'ils pleurent beaucoup...

Publié dans Films

Commenter cet article

pierig 05/11/2007 09:27

Je pencherais aussi pour une méconnaissance des films coréens. Ils ont l'art de rendre leurs films kitch aux yeux des européens. Enfin, je note que ta vie sociale se résume à matter du coréen en DVD sur ta télé ... et spookynette dans tout ça ? ;-)