Journal de quête, épisode 18

Publié le par Spooky

Un petit bonjour de Poughkeepsie, notre vaillant Hobbit...


Tiens, un petit épisode marrant qui m'est arrivé l'autre jour. J'étais en quête dans les Monts Brumeux, au nord-est de Fondcombe. J'étais en train de chercher la pierre fondatrice de Gabilazan, mais je ne savais pas trop où chercher au sein de ce petit fort nain. Je passe une annonce sur la canal "demande de conseil", et un certain Dalgar me répond en m'indiquant l'emplacement et l'environnement. Cela me semble un peu difficile pour mon niveau, et du coup il me propose son aide, ou plutôt celui d'un autre personnage, si je l'aide à accomplir une quête très simple, mais pour laquelle il "meurt en boucle". Intrigué, j'accepte.
Ô surprise, je me retrouve avec un nain de niveau 16, qui doit, pour une quête de classe, aller recueillir un gisement de minerai très particulier. Seul problème, il doit pour cela traverser une zone infestée d'ennemis de niveau 40 ou 45 en moyenne. Et, second "avantage", il "attire" ces ennemis à une distance plus grande que ce qui est courant. En gros Dalgar se retrouvait constamment avec 5 ou 6 mobs aux fesses, et s'il s'arrêtait, il pouvait mourir en deux coups. Ce qui arrivait au bout de quelques dizaines de mètres en général. J'acceptai donc de l'escorter sur les 3 km (peut-être moins) du trajet entre le point de résurrection et son but. Ce ne fut pas facile, car même si je prenais un maximum d'aggros (c'est à dire que j'attirais l'attention et les coups des mobs sur moi), il prenait quand même des coups. Au bout de la 7ème ou 8ème tentative ensemble, Dalgar mourut un e nouvelle fois, à environ 50 mètres de son gisement. Il en avait marre, et dit (nous conversions en vocal) "je vais attendre qu'un ménestrel passe par là, peut-être qu'il pourra me ressusciter" ; et dans la seconde, un ménestrel fut auprès de lui ! Dalgar ressuscita donc, et put atteindre son gisement pendant que je m'occupai des deux ouargues encore dans le secteur. Il y a fort à parier que sans ce ménestrel, ce pauvre Nain n'aurait pu avancer... 




Après ce passage, il appela son autre personnage, une charmante Elfe du nom de Sharea, de niveau 50, qui vint m'aider à récupérer ma pierre à Gabilazan (et accessoirement, à tuer les 2-3 méchants nains qui la gardaient).


Mon pense-quête s'est bien rempli ces derniers jours. Je me retrouve à nouveau avec 40 quêtes à accomplir, dont 13 dans les Monts Brumeux, et 11 en Angmar. Je décide donc d'alléger tout ça. J'ai par exemple 3 quêtes à accomplir dans les Hauts du Nord, à Fornost. Je commence à chercher des compagnons, parmi les "habituels", mais aussi à l'extérieur, mais j'apprends que 2 de ces quêtes s'accomplissent dans l'instance de Fornost, c'est à dire que le groupe se retrouve  à faire tout un parcours qui peut durer longtemps (les grosses instances peuvent durer plus de trois heures). N'ayant pas ce temps devant moi, je décide de dissoudre la communauté, et en profite pour faire un peu d'artisanat. Il me reste encore pas mal de minerai à récolter puis à forger pour passer la maîtrise de prospecteur...
Parmi mes quêtes "en retard" se trouvait le défi lancé à un chef pillard en Evendim, l'une des régions que je préfère. J'ai tenté 3 fois cette quête par le passé, mais sans réussir. cette fois-ci, Pough a un meilleur équipement, est plus fort, et cela devrait passer. En fait il faut aller voir le juge à Ost Forod, une cité perchée, puis se rendre avec lui auprès du pillard, Cuthbert Sprunt.


Celui-ci s'énerve, appelle deux acolytes, et nous nous retrouvons à deux contre trois. Mais à un moment Sprunt s'efface, et les deux acolytes sont bien plus abordables. Après leur mort, il suffit de faire mine d'achever le chef, qui se rend. La quête est vraiment simple. A Ost Forod, un charmant "gorille" monte la garde...


Pough a continué sa suite quêtes épiques dans les Monts Brumeux. Cette fois-ci il se retrouve à la suite de Gimli, avec un groupe hétéroclite (ses amis Eithelwen, Egdoin, mais aussi Goegoe, de sa confrérie), à la poursuite du Nazgûl. Celui-ci se réfugie chez Skorgrim, un chef de clan nain renégat, qui se dresse sur notre chemin. Le chef nain sera vaincu, mais le Nazgûl court toujours...





A côté des quêtes classiques et des quêtes épiques (dont j'ai déjà parlé), il y a des quêtes de réputation. En gros il faut ramasser plein d'objets bien particuliers sur les cadavres de mobs pour obtenir une plus grande popularité auprès de telle ou telle population.  Cela peut être des mathoms (un cadeau typiquement hobbit, mais dont la nature exacte n'est pas précisée), des épées... Le coffre de ma maison commence à comporter pas mal de ces objets. Mais il y a aussi des quêtes de classe. C'est à dire que certaines quêtes sont réservées aux ménestrels, aux chasseurs, etc. Poughkeepsie est un gardien, et il doit défaire pas mal d'importuns à ce titre. Ma quête de classe en cours m'a amené à me balader en Ered Luin, la région la plus occidentale du jeu, occupée par les Elfes et les Nains. Une région que Pough n'a quasiment pas explorée jusqu'à présent. La quête l'amène à Noglond et Gondamon, deux psotes avancés des Nains à proximité des terres elfes. Pour l'aider Pough a bénéficié de l'apport de Dwopti, croisé sur deux autres quêtes auparavant. Ils ont fait le chemin à cheval. 






Un peu plus tard Pough a croisé des amis, tels que Galhardir, officier de la Confrérie de Bree, mais aussi Zimra. 



Tiens d'ailleurs, Zimra a volé ce coffre, et court devant ses anciens propriétaires... Quelle élégance, n'est-ce pas ?


Pour finir, Poughkeepsie a fait quelques campagnes de recrutement pour grossir les rangs des Seigneurs de Belthil Nar. En trois jours sont donc arrivés Moran, Gardien hobbit de niveau 44, Halengard, Ménestrel hobbit de niveau 46, et Zaxounette, Maîtresse du savoir de niveau 46 aussi. Bienvenue à tous les trois dans notre confrérie !

Publié dans Jeux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pierig 14/01/2008 09:03

Eh be ... les quêtes se succèdent à un rythme soutenu! :-)Sympa la description des différents types de quête . . . ça permet de mieux s'y retrouver. Et bienvenu aux nouvelles recrues! ;-)