Date limite

Publié le par Spooky

 http://www.madiana.ws/var/ezwebin_site/storage/images/date-limite/22176-2-eng-GB/Date-limite.jpg

 

Voilà peut-être le succès inattendu de cette fin d'année... On savait Robert Downey Junior à l'aise dans la comédie après ses prestations dans Tonnerre sous les tropiques ou Iron-Man 2 (bah quoi, il est rigolo ce film non ?), il se retrouve dans Date limite dans une situation compliquée.

 

Peter est architecte, et se trouve sur la côte est des Etats-Unis alors que sa femme est sur le point d'accoucher à Los Angeles. Un quiproquo au moment de l'embarquement de son avion le prive de vol, et comme ses papiers et son argent sont restés à bord, il se retrouve presque à poil pour traverser les Etats-Unis. Contraint et forcé, il accepte la proposition de covoiturage d'Ethan Tremblay, un type bizarre qui est plus ou moins à l'origine de ses ennuis. C'est le début d'un road-movie cauchemardesque pour Peter. Car Ethan est un acteur raté (ou plutôt "pas fini"), accompagné d'un gentil cabot masturbateur, et qui transporte les cendres de son défunt père dans une boîte à café (ce qui sera le ressort d'une des scènes les plus hilarantes du film). Peter va frôler la prison, la mort dans un accident de la route, et autres petits désagréments... Une curieuse alchimie s'opère cependant entre les deux personnages, du fait de leurs différences, mais aussi d'une inhalation de substances psychotropes.

 

Un tel film ne vaudrait rien sans la performance des deux acteurs principaux, sans vouloir enlever de mérite au réalisateur (mais aussi aux auteurs des dialogues, qui livrent quelques perles). Et là nous tenons deux champions. A ma gauche, Robert Downey Jr., qui maîtrise parfaitement son personnage de yuppie propre sur lui qui est capable de péter un câble en deux secondes si on le dérange. Face à lui, Zach Galifianakis, acteur "comique" qui a explosé grâce à Very bad trip en 2009 (que je n'ai pas vu, je ne peux donc vous en parler), dans le costume d'un loser intersidéral, un poissard un peu étrange. Difficile d'ailleurs de le classer dans une catégorie particulière, tant le personnage est fait de contrastes, c'est plutôt une sorte de catalogue vivant et bruyant de petites facettes décalées. C'est en celà d'ailleurs que le film est intéressant, il évite les gros écueils de la caricature, même si par moments c'est un peu du n'importe quoi. A noter aussi la présence de Jamie Foxx, de Juliette Lewis et de Michelle Monaghan dans des seconds rôles presque anecdotiques, mais qui permettent à l'intrigue de progresser. 

 

Downey Jr en prend plein la gueule, Galifianakis jubile sans cabotiner (ça aussi, c'est suffisamment rare pour être noté), et certaines situations ou répliques resteront dans les annales.

 

Que demander de plus ?

 

Spooky.

Publié dans Films

Commenter cet article

Stéph 05/01/2011 15:44



Ah, je vois donc que toi aussi tu as apprécié le film


Sache qu'à en croire les critiques ici et là, nous ne sommes pas si nombreux !



Spooky 05/01/2011 16:49



Oui j'ai eu droit à des remontrances sur facebook :)