Sauvez Spooky 2

Publié le par Spooky

A la suite du très bon billet de l'ami Steph', j'ai décidé moi aussi de parler de façon aussi désordonnée que possible de ma culture, qui n'est ni pop, ni trash, ni sous. Pour comprendre les appellations que cela représente à mes yeux, reportez-vous aux commentaires dudit billet (t'as vu comment je te ramène du monde, Stèph' ?). Vous le verrez, un certain nombre de références renvoient à des billets de blog ou sur mon ancien site, car j'ai essayé, au fil du temps, de parler de tout ça sur mes différentes tribunes.

 

Attention, [MODE moi je ON]

 

Je suis issu d'un milieu modeste, mais très vite ma soif de lire n'a pu s'étancher que dans la fréquentation assidue d'une bibliothèque municipale, dont les employés me voyaient presque toutes les semaines. Très vite mes préférences sont allées vers la littérature de l'imaginaire. Sur le conseil d'un camarade de classe, je me suis renseigné sur un auteur obscur, un certain Stephen King, puis me suis mis à lire toute sa production. Aujourd'hui encore, même si globalement la qualité de ses bouquins a baissé, je m'offre son roman annuellement traduit chez Albin Michel. Mon second choc littéraire vient du Seigneur des Anneaux, de JRR Tolkien, lu pendant des vacances cloîtré pa rforce au pied des Alpes. Un roman que j'ai dévoré, dans l'univers duquel j'adore me promener virtuellement, et que j'ai même relu récemment. J'ai pu me procurer le Science-fictionnaire, ouvrage de référence sur la science-fiction, aujourd'hui introuvable (et il faut bien le dire, un peu vieilli), sur lequel j'ai pointé des oeuvres de fiction "incontournables" du genre. Pourtant peu ont réellement réussi à me convaincre. Je citerai quand même les ouvrages d'Asimov sur les robots, ou le cycle Rama d'Arthur C. Clarke. Depuis mes lectures balancent entre nouveaux talents, tels Alain Damasio avec sa Horde du Contrevent, et vieux classiques parfois oubliés, comme Melmoth et Les Mines du Roi Salomon. Entre temps mes études littéraires m'ont fait découvrir Voltaire, Melville, Proust, Sa Majesté des Mouches de William Golding... 

 

Très tôt j'ai lu de la bande dessinée, encouragé par un environnement familial qui lui-même était bdphile. Au fil du temps mes lectures ont changé, mais voici une liste de séries qui m'ont procuré beaucoup de plaisir (liste non exhaustive). En premier lieu Thorgal, dont je parle un peu ici. Ensuite le Chant des Stryges, une série -toujours en cours- qui rassemble pour moi de nombreuses qualités modernes. Pour des raisons différentes je citerai Sillage, Hikaru no Go, Spirou et Fantasio, Murena, Universal War One, la Quête de l'Oiseau du temps, Maus, Monster, Broussaille...

 

 

Côté films, bien sûr mes références sont dans le domaine fantastique, au sens large, avec des films comme Alien, Terminator 2, Jurassic Park, The Crow, Le Seigneur des Anneaux, 28 jours plus tard, New York 1997, Minority Report, Identity, la Chose... Mais je ne dédaigne pas sortir de mon genre de prédilection, et savourer un Beignets de tomates vertes, Billy Elliott, Pile ou face, La Grande séduction, Une Histoire vraie, le Nom de la Rose, Into the Wild, Juno, Little Miss Sunshine... Pas forcément des films connus, mais qui ont un charme certain... Récemment, et malgré mes sorties au cinéma très réduites, j'ai beaucoup aimé Inception, Avatar.

 

Côté séries télé, j'aimais bien regarder Magnum, l'Agence tous risques, mais aussi Albator, Les Mystérieuses Cités d'or. Plus tard mes références seront X-Files, Six Feet under et euh c'est tout, même si on m'a forcé à regarder les 9 premières saisons d'Urgences. J'ai globalement arrêté la télé, même si j'ai apprécié la première saison de Heroes et Lost.

 

Côté musique, là encore c'est du grand n'importe quoi. Je n'accroche absolument pas aux grands noms de la chanson française, tels Brel, Léo Ferré et consorts. Après plusieurs années d'atermoiements (il faut dire que je me suis intéressé à la musique entre 1985 et 1995, période de néant sidéral en la matière), j'apprécie depuis une dizaine d'années le pop-rock : Mika, Muse sont mes références, et je ne dédaigne à l'occasion pas certains titres de Lady Gaga, Katy Perry ou encore Britney Spears. J'aime Texas et Garbage, et j'apprécie aussi Philippe Katerine. Mon premier album ? Ca fait rire les oiseaux, de la Compagnie créole. J'en vois deux qui se marrent bien là-bas au fond.

 

Je l'ai dit, mes études de lettres m'ont permis de lire certains classiques, mais qu'en est-il des langues ? J'ai fait 10 ans d'anglais, 6 d'espagnol et 3 d'italien. J'ai voulu tenter le russe et le sanskrit, sans perséverer au-delà d'une heure d'apprentissage. C'est pratique lorsqu'on voyage, qu'au Portugal par exemple vous vous retrouvez dans une queue où l'on parle 5 ou 6 langues différentes...

 

Je rassemblerais donc tout cela sous l'appellation de junk culture, c'est à dire une culture de camelote, de pacotille, pleines de rogatons, un véritable fatras sans aucune valeur, un bric-à-brac sans identité. Mais c'est ma culture, celle qui m'a en partie façonné, qui a orienté mes goûts, et je l'assume... Et vous, quelles sont vos références ?

 

 

Spooky.

Publié dans Ces petits riens...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stéph 21/10/2010 21:38



Ah Spooky l'avait promis, Spooky l'a fait :)
C'est amusant, tu as abordé le sujet de façon plus "positive" que moi, en parlant de tout ce que tu connais et aime, alors que moi j'ai plutôt mis l'accent sur tout ce qui fait défaut à ma
culture.
Bon je ne vais répondre en détail à ta question finale, à savoir quelles sont mes références, ça prendrait beaucoup trop de temps, intéresserait peu de monde et par aileurs j'essaie d'en causer
ponctuellement sur mon blog (merci pour toute ta pub Spooky !!!).
Je voulais plutôt rebondir un peu sur le commentaire de Sybille qui soulève des points intéressants.
D'abord qu'est-ce qui m'a poussé à écrire cet article ? eh bien surtout et avant tout une constatation. Celle que je fais couramment quand je discute avec des collègues, des amis, de toutes
générations et de toutes origines. Les références culturelles divergent souvent beaucoup des uns aux autres.
Et je notais surtout une espèce de distinction entre "culture classique" et "culture plus contemporaine", celle qui me définit mieux, et que je nommais à tord ou à raison "pop-culture".
En me posant la question : est-on vraiment cultivé quand on est versé dans la pop-culture mais moins dans le "classique" ? la hiérarchie semble exister même dans la culture, est-ce légitime ?

Sybille parle de coming out, et c'est vrai que ça y ressemble ! à ceci près que je n'ai jamais eu honte d'aimer les super-héros ou les séries télé. La honte se situe plus dans mon inculture (je
cite Autant en emporte le vent en exemple parce que je le trouve très emblématique : film culte, multi-oscarisé, mondialement connu, qui fait figure de référence cinématographique et que je n'ai
jamais vu : dès lors puis-je me dire amateur sinon cultivé dans le domaine du cinéma ?).
En fait mon article posait beaucoup plus de questions qu'il n'apportait de réponses, et les différents commentaires qu'il a suscités ont été très intéressants, pour autant certaines de mes
interrogations restent entières...

Enfin pour finir, je ne peux pas ne pas parler d'un des facteurs qui me frustre le plus et m'oblige à faire des choix dans ce que je décide de lire/voir/écouter/apprendre/découvrir (et choisir
c'est aussi renoncer selon un sage adage): ce fichu temps qui semble me fuir de plus en plus ! pas assez de temps à consacrer à se cultiver...


 


Bon j'arrête là, je m'étale toujours trop, et je ne suis pas chez moi ici !!



Spooky 21/10/2010 22:02



Tu seras toujours le bienvenu sur mes blogs, compère :)


Je vais répondre aussi à Sybille :)



Sybille 20/10/2010 21:37



Comme je le disais ce matin, j'ai trouvé le sujet de ce billet très interessant, j'avais donc dis que je viendrai commenter (ce que je ne fais jamais sur les BLOGS, je précise bien : les blogs)


La culture est un certes un sujet passionant et extrèmement vaste : tel est le problème, aussi, je vais essayer de faire très court, surtout que je pensais que le contenu de ton post porterai à
débat ce qui finalement ne semble pas être le cas. Déjà, répondre à ce billet est assez ardu puisqu'il s'inscrit en regard de celui de ton ami Stéphane, que j'ai lu aussi avec intérêt. Après cela
je me susi posé une première question : Pourquoi, ainsi soudainement, ton ami, puis toi, vous êtes vous décider à définir votre "culture", comme dans une opération proche d'un coming-out
!...Qu'est ce qui à poussé, à ce jour, ton ami à dire aux yeux de tous qu'il n'avait, par exemple, jamais vu Apocalypse Now, et toi, à nous parler de la compagnie créole ! Très sincèrement je
pense que la question est interessante.


Sinon évidement je voulais aussi intervenir ici non pas pour dire que mes références ne sont pas les même que les tiennes ( ce que tu sais très bien !) mais surtout que, à mon sens, je trouve
tous les clivages malheureux, tout comme les étiquettes !


Comme Stéphane, j'ai du G.G Marquez à côté de mon lit, mais il y a aussi Watchmen, Transmet etc... les uns n'empêchent pas les autres. On peut être fan de Franck Castle et adorer Doistoievski.


Aussi je pose une autre question : pourquoi le geek se refuse-t-il à d'autres pans de la culture ? pourquoi finalement se prive-t-il tout seul de nombreux bonheurs ? serat-il rongé par les a
priori ? aimerait-il tant que ça la facilité ? ou bien aurait-il finalement peur que SA culture, à la découverte d'"Autres", vacille ?


 



Spooky 21/10/2010 22:12



Alors Sybille, je vais tenter de te répondre point par point...


J'ai écrit ce billet à la suite de Steph', car j'ai trouvé l'idée très bonne. Sur les blogs il y a parfois des "vagues", des "chaînes", où des blogs "amis" font le même style de billet. Su moin
ancien journal en ligne, j'avais un peu cédé à cette mode "kikoo-lol" en faisant des billets "7 choses que vous ne savez pas de moi", "3 métiers que j'ai eus", etc. Steph ne s'inscrit pas dans
cette logique, du moins avec son billet, et moi j'ai un peu grandi. :)


Comme il l'indique dans son commentaire, je me suis attaché aux choses que j'aime, et pas celles que je n'aime pas ou ne connais pas.


Ensuite parler de la Compagnie créole, j'ai trouvé l'anecdote suffisamment sympathique pour la citer, et puis aussi, et surtout, parce que je la revendique pleinement. J'ai peut-être des goûts de
chiotte, mais c'est MA chiotte. :)


Et au final, pourquoi le geek se refuse-t-il à d'autres cultures, ou d'autres pans de la culture... Je pense que c'est une forme de peur, un enfermement sur soi-même. Ma femme aurait bien aimé
m'initier à la philo, mais le peu d'intérêt que j'y ai prêté en terminale ne m'y ont pas vraiment encouragé... Je suis allé un peu au théâtre, mais vit très bien sans. Peur que MA culture, au
contact d'autres, ne résiste pas ? Peut-être. Si ça se trouve à 40 ou 50 ans, je ne jurerai que par Julien Green, Claude Lelouch et Justin Bieber (bon ok, ça il y a peu de chances).



Superjé 20/10/2010 19:26



C'est très loin de Stephen King... De ce que j'ai lu d'elle, c'est plus des romans sur les émotions et sentiments, mélant tragique et humour ! C'est bien fait, j'aime beaucoup ! Mais cela
s'adresse peut-être plus aux adolescents, car ces livres sont en général (trop) courts :)



Spooky 21/10/2010 22:20



Oui ça a l'air un peu "marqué" comme littérature. Moi à ton âge, je n'avais lu de typiquement "ado" (et j'écris ça sans sous-entendu péjoratif hein) que l'Ile au trésor, Sa majesté
des mouches (que je te recommande chaudement), Rage (de King, eh oui) et Des souris et des hommes...



Superjé 20/10/2010 18:06


Ah nous, c'est vrai on a le droit ? :) En BD, je pense que tu vois à peu près hein, Quartier Lointain en premier, suivi de Death Note, Pourquoi j'ai tué Pierre, Garulfo, Superman Red-son et
beaucoup d'autres ! En vrai bouquins solides, je partage ta passion pour Stephen King (dont je n'ai pas lu tout ce que je voulais de lui) ! J'aime aussi énormément Marie-Aude Murail, sinon je ne
lis pas plus de romans que ça (ah si j'aime bien aussi Pennac). Je suis vraiment très peu cinéphile, j'ai bien aimé le silence des agneaux, hannibal, kill bill I et II, le projet Blair Witch,
Swing... Il n'y a que peu de film que j'ai adoré ! Pour les séries télés, je suis un grand fan de Scrubs, un énorme délire, puis il y a aussi Kaamelott ! Il y a d'autres séries moins connues
(Nerdz, Les voisins du dessus). J'aime aussi Desperate Houswives, Dr. House, My name is earl..., Sex & and the city, Family Guy ou NCIS. Ce que je suis le plus fan, c'est la musique ! J'ai
dabord déocuvert le rock/hard/métal/punk avant 10 ans (AC/DC, Jimi Hendrix, Nirvana...et énormément d'autres), et au fur et à mesure que je découvre, j'aime de plus en plus le blues, le jazz, la
soul, le funk, le reggae, la house, le hip-hop, l'électro, la chanson française, le dub, la folk, la pop, le flamenco, les musiques classiques... J'ajouterais que j'aime beaucoup les autres formes
d'arts, peinture (Salvador Dali par exemple) en tête... Voilà, tout citer serait trop long, en tout cas, bien sympa ce post que tu nous a pondu là :) !


Spooky 20/10/2010 19:06



Tiens je ne connais pas du tout Marie-Aude Murail... Elle fait quoi ?



Miranda 20/10/2010 16:18



Toi il est difficile de te rater même les yeux bandés !



Spooky 20/10/2010 16:19



J'ai grossi autant que ça ? :'(