Epouvante et surnaturel en littérature

Publié le par Spooky



Je vous avais parlé il y a quelques temps de HP Lovecraft, cet auteur qui a fondé tout un pan de la littérature fantastique. C'est un auteur très contrasté, car autant ses récits étaient effrayants, bien écrits, intéressants, autant cela manquait de diversité, il tournait souvent en rond. Bref, il faut lire du Lovecraft, mais seulement 2 ou 3 romans ou recueils de nouvelles.
Mais au-delà de son activité d'écrivain de fiction, Lovecraft était aussi un théoricien de son propre genre, ce qu'on appelle l'épouvante/horreur, et dont l'un des tenants actuels est Stephen King. Cette activité de chercheur est souvent peu reconnue  dans ce genre, et seul un certain Tzvetan Todorov, avec  sa magistrale Introduction à la littérature fantastique, a su réellement tirer son épingle du jeu.
Lovecraft a pourtant écrit un essai très intéressant sur le genre, Epouvante et surnaturel en littérature. L'édition que j'ai lue ne contenait que cet essai, mais il n'est aujourd'hui disponible que  dans la collection "Bouquins", chez Robert Laffont (image ci-dessus).
Dans cet essai Lovecraft revient aux origines de la littérature fantastique, indiquant que la sensation de peur est au centre de sa génèse.  Des premiers récits de l'Antiquité grecque à sa période contemporaine, l'auteur passe en revue des centaines d'oeuvres, parfois oubliées, d'autres fois mondialement reconnues. C'est comme ça que j'ai eu l'idée de lire Le Château d'Otrante, par exemple. Lovecraft donne de nombreuses pistes de lecture, s'attardant sur des auteurs ou des oeuvres pour lui incontournables. Parmi les auteurs qui l'ont marqué, citons William Hope Hodgson ou encore Arthur Machen. De Pline le Jeune à Algernon Blackwood, le spectre temporel est large, bien que réduit géographiquement à la Grèce antique et aux pays anglo-saxons. Nombre d'auteurs incontournables sont passés en revue : Keats, Goethe, Maturin, Mary Shelley, Dickens, Hugo, Théophile Gautier, Maupassant, Poe, Clark Ashton Smith, Wilde, Stoker... Mon exemplaire comporte une bibliographie des oeuvres citées et traduites en français, ainsi qu'un index des auteurs comportant des éléments bio-bibliographiques. Mon exemplaire du bouquin (Editions 10/18, datée de 1969) est truffé de marque-pages, autant de pistes de lecture à suivre...

Attention toutefois à ne pas faire une confiance aveugle à Lovecraft. Le jugement de l'auteur est parfois aveuglé par une admiration sans bornes, ou un lyrisme  auquel ses lecteurs sont pourtant habitués. Ainsi il peut encenser une oeuvre qui passerait aujourd'hui pour une sympathique bluette, simplement parce que celui-ci évoque des "peurs cosmiques, sans nom, aux dimensions démesurées". C'est un trait, un "tic" d'écriture qui, vous le savez, m'agace un peu chez cet auteur, et il ne pouvait s'empêcher de l'appliquer à ses oeuvres théoriques.

Au final Epouvante et surnaturel en littérature est un essai intéressant, qui permet d'exhumer des oeuvres du passé, mais qui reste à prendre avec des pincettes quant à l'universalité de ses jugements. 

Publié dans Livres

Commenter cet article